Bienvenue sur Radio Camping Car radio van life, la vie en van live

Podcast Chroniques Interviews

08 mars 2021

Apprendre à vivre avec son meilleur ami et son pire ennemi.

Apprendre à vivre avec son meilleur ami et son pire ennemi, proposition étrange me diriez-vous.

Pourtant, c’est ce que chacun d’entre nous tente de faire au quotidien.

Car le meilleur ami ou le pire ennemi c’est en réalité soi-même.

Et aujourd’hui entre isolement, incertitudes sur l’avenir, le confinement est une période particulièrement déstabilisante.

Certains subissent pour la première fois des troubles anxieux ou dépressifs et d’autres voient leurs troubles psychiques préexistants s’aggraver.

Le docteur Philippe Presles dans l’ouvrage intitulé « Moi » publié chez Albin Michel, s’appuie sur les neurosciences, la psychologie du développement et de nombreux exemples, notamment personnels, pour nous guider dans la découverte des potentiels insoupçonnés de notre Moi.

L’objectif final étant bien évidemment de faire de ce Moi un ami et un ami sur lequel on peut compter.

L’ouvrage nous explique comment la conscience se développe chez l’enfant puis comment cette même conscience se traduit dans tous nos différents vécus d’adultes.

Et ce faisant, nous comprenons comment la conscience participe à la construction de notre monde intérieur, à la fois extrêmement riche et complètement fictif. 

À savoir que notre conscience interprète tous nos vécus et leur donne un sens en fonction de tout ce que nous avons accumulé dans notre monde intérieur.

C’est ainsi que nous pouvons être malheureux dans des situations plaisantes ou heureux quand tout semble aller mal.

Explorer les potentiels de son Moi,  est aussi une invitation à réfléchir sur le sens que nous voulons donner à notre vie.

Et l’auteur nous encourage a toujours mieux interpréter ce qui nous arrive.

Philippe Presles, médecin et psychothérapeute nous conseille de nombreuses pistes et outils afin de mieux percevoir le beau en nous, les trésors de notre monde intérieur et il « nous pousse dans le dos » pour  toujours chercher le chemin afin de devenir la personne que nous voulons être.